Samedi 12 octobre 20h

 

 

 

Tsuneko Taniuchi

Micro-événement n°44 /Théâtre de la (re)présentation de soi, d’après « Fresh Acconci »

Performance

 

Avec ses « Micro-événement », Tsuneko Taniuchi questionne son statut de «femme-artiste-étrangère». Elle y expérimente ses capacités de résistance corporelle : confrontation psychologique, confession personnelle et exploration des zones d’intimité. Après un hommage à Bruce Nauman en 2009 et Yayoi Kusama en 2011 et une exposition mono-
graphique dans le cadre de FRASQ 2011, elle revient au Générateur, prenant cette fois pour cible Vito Acconci, par le prisme d’une vidéo intitulée Fresh Acconci. Dans cette dernière, Mike Kelley et Paul McCarthy réalisent des remakes de performances connues de Vito Acconci, qu’ils adaptent à l’esthétique propre aux années 1990 et proches du soft-porn. Avec une distance ironique et l’humour qui lui est propre, Tsuneko Taniuchi fait du re-enactment, une modalité de diffusion de la performance.

 

Tsuneko Taniuchi

Micro-événements / résistances quotidiennes

Née au Japon. Vit et travaille à Paris, depuis 1987.

Plasticienne combattante de tous les jours et performeuse engagée de part son statut de femme, Tsuneko Taniuchi, sollicite souvent dans ces actions un engagement physique et intellectuel de la part du spectateur.
Rassemblées sous la dénomination de « Micro-événement », toutes les performances de cette artiste ont en commun de redéfinir l'espace entre l'oeuvre et le spectateur. Préalablement mises en scènes, toutes les actions s'ouvrent néanmoins à l'improvisation et l'interaction avec un ici et maintenant. Elle recherche une action avec le public, qui partage et interagit avec elle. Ainsi le « Micro-événement » induit un rôle qui ouvre au public la possibilité de nouvelles identifications / dés-identifications. À travers les personnages qu'elle incarne, Tsuneko Taniuchi interroge notre époque et la nature de nos échanges contemporains, de la condition féminine à l'exclusion, endossant des représentations sociales à l'aune de performances historiques telles que celles d'Ana Mendieta, de Martha Rosler ou encore de Yoko Ono.
Ses dernières créations et performances ont été présentées à la Friche de la Belle de Mai, Marseille, dans Exhibition - Corps et Histoire, dans Une journée particulière, organisée par le Frac Alsace et Pôle sud à Strasbourg, au Musée de la Folie Marco, Barr (2013), au MACRO-Museo d’Arte Contemporanea di Roma, Rome, Neon. La materia luminosa dell'arte (2012), à l’occasion de la Nuit Blanche (2011) à l'Hôtel Amour à Paris, au Générateur dans le cadre de FRASQ, rencontre de la performance : Exposition monographique « Micro-événements / résistances quotidiennes (rétrospective et synthèse unique des 41 « Micro-événements » créés par l’artiste depuis 1995).
L’artiste est suivie par des institutions parisiennes : le Mac/ Val : Situation(s) (2013) et Occupation #1 (2004) au Mac/Val - Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne, France. Rendez-vous du Forum au Centre G. Pompidou est régulièrement invitées aux éditions de La Force de l'art 02 au Grand Palais (2006), au Palais de Tokyo, Paris (2001) et Paris pour escale au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (2000-2001). Elle est présente sur la scène internationale : Lilith Performance Studio, Malmö, Suède (2010), Becoming Intense, Becoming Animal, Becoming, à Heidelberg, Allemagne, LE(S) MOI(S) DE LIZENE au MuHKA, Anvers, Belgique (2009), Yokohama France vidéo collection à la Red Brick Ware House1, Yokohama, Japon, Tijdens TEFAF au Théâtre, Maastricht, Pay-Bas (2008), Feminist Art Base au Brooklyn Museum, New York (2007).

Site : http://taniuchi.fr/

 

Troisième invitation de Tsuneko Taniuchi au Générateur lors des rencontres FRASQ.

 

 

Tsuneko Taniuchi

«Micro-événement n°41 /Flower Bed»
© Nicole Aistleitner (photo) © T. Taniuchi (œuvre)