5 > 27 octobre


 


Y LIVER & Fabien Pinaroli

The Presence

Une performance écrite - PARUTION TOUS LES VENDREDIS SOIR ICI

 

Avec David Liver, Rugiada Cadoni et Fabien Pinaroli


The Presence par Y LIVER en collaboration avec Fabien Pinaroli est une performance écrite où la présence est déclinée sous la forme d’un récit et pose l’acte en marge du présent et le performeur à la place du sujet. Son activation dépendra du public-lecteur.
Il y a bien des choses qui s’étendent dans les consciences sans qu’on ne se rappelle parfaitement avoir réellement eu à faire à elles. Il suffit de penser à la connaissance que nous avons des choses ou de l’art. L’écriture possède cette capacité d’affranchir l’artiste et son travail, du souci de l’effectivité qui les accable. Elle instaure une distance, critique et fictive à la fois, entre les individus et les actes, la même qui sépare les actes des gestes. Cette écriture n’est ni plus ni moins, il faut le dire, qu’une question d’alibi, une mémoire formulée en amont et qui défiant toute réalité, assurera à l’œuvre son récit définitif.

 

Parution tous les vendredis soir :

Découvrir 'The Presence'

 

 

Y Liver

Né en 1977 et vit et travaille à Paris. Y Liver est un duo créé Italie en 1999 par David Liver et Rugiada Cadoni. Leur travail s'articule autour de la performance de la vidéo, du texte et du story-telling. Par leurs performances et de nombreux entretiens, approfondissement de leur travail sur l'écrit, ils posent aujourd'hui leur réflexion autour des logiques et des modes de narration.

Site : http://www.yliver.com/

 

Fabien Pinaroli

Commissaire et critique indépendant.

Ses recherches l’ont conduit à utiliser de façon exégétique les archives laissées par certains artistes et commissaires dans le champ de l’art car c’est depuis elles qu’il pense pouvoir s’intéresser à certaines manifestations du sacré contemporain. Il cherche à les étudier lorsque celui-ci se loge dans la pratique de la performance, dans les relations que les artistes nouent de façon critique entre art et économie, dans les pratiques où l’art et le sport s’entrelacent ou dans l’art à l’échelle de la sphère publique.
En plus de l’exposition et de l’écriture, ses projets peuvent inclure la performance ou l’enseignement. Son refus de hiérarchie et de segmentation dans l’acte de production culturelle le mène à une hybridation des formes ; il cherche à dépouiller de l’autorité qu’on leur attribue habituellement, les productions culturelles ainsi que la pratique de l’exposition ou de la critique d’art. Il rejoue ainsi certaines porosités largement explorées par ses aînés (artistes, critiques, commissaires ou galeristes) et tente de voir si une mise en phase avec celles d’aujourd’hui est possible.

Fabien Pinaroli a collaboré avec les revues Frog, 2.0.1, Archistorm, Hippocampe et Zéroquatre. En 2007, dans le cadre de la formation curatoriale de l'École du Magasin, Grenoble, il co-édite le livre Harald Szeemann : Méthodologie individuelle et le film Everybody Wants to Rule the World. En 2010, il signe un essai sur le groupe d'artistes APG (Artist Placement Group) dans la revue de recherche sur l'art du XIXe au XXIe siècle 2.0.1 de l'Université de Rennes (n°5, mars 2011). En 2012, il fait des recherches sur une exposition historique de la N.E. Thing Company (fondée par IAIN BAXTER& en 1966) et propose pendant les JO de Londres, la remise en vigueur de l'exposition Celebration of the Body. Ce projet s’intitule CoB#2 (Celebration of the Body #2). Deux expositions à Lyon, CoB#2 : L’histoire de l’art à l’ère… et CoB#2 : Remise en forme d’une exposition et deux journées d'études à Londres sur la réactivation d'expositions et de performances : RE: Towards ‘Minor’ Histories of Exhibitions and Performances. En 2013, il est commissaire de l’exposition IAIN BAXTER& à Raven Row, Londres.

YLiver-F. Pinaroli

Bleu : Y Liver / Violet : F. Pinaroli