Programme

/Telecharger le programme en version pDF

Samedi 26 octobre 18h >23h

 
18h
 
 

 

 

 

 

Michel Giroud

Soirée FLUXUS

Concert et Labor Mondial Orchestra

Avec les étudiants de l'ESAA Sylvie Boiscommun, Maeva Croissant, Axelle Jabouille, Abdelilah Kaddouri, Hélène Lebrishoual, Gaël Potier, Xiao Xin, Thibaut Zimmerman. Et Yifan Shi, artiste invité par l'ESAA et ancien étudian.
Documentation : Zoé Renaudie
Préparation et encadrement : Lucille Calmel et Cyril Jarton

Concert collectif. Chef d’orchestre : Michel Giroud. Partition sans « pupitre ».

 

Michel Giroud trouve dans la poésie (selon les principes de la Poésie Totalement Totale qu’il fonde dans les années 1980) une caisse de résonnance pour ses questionnements, transformant une matière en apparence figée, en une forme vive : poésie partout, dedans, dehors, jour et nuit, n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui, avec n’importe quoi. Au croisement des instructions du Labor Mondial et celles de Fluxus (Brecht, Maciunas, Chiari, Higgins, Williams, Filliou, Ben…), ce concert se joue dans l’énergie d’improvisation, sans savoir où il va nous mener.
Dans le cadre de l’invitation faite à Michel Giroud et dans la continuité de la rencontre organisée à Avignon sur le thème Fluxus et le jeu, l’atelier Passage à l’Acte, dirigé par Cyril Jarton, propose une action collective avec les étudiants de l’ESAA : Flux Games Revisited. Ce projet met en évidence l’importance du jeu dans la pratique du mouvement Fluxus et ses échos contemporains.

En partenariat avec l’ESAA, l’École Supérieure d’Art d’Avignon.

 

Michel Giroud
 
21h

 

 

Frédéric Lecomte & Yann Perol

Ceci est la vérité, parce qu’on l’a fait /
Parce qu’on l’a fait, c’est la vérité

Opéra performé
Avec Caroline Barc, Loïc Connanski, Pascale Gustin, Magali Halter, Gio Black Peter, Laurent Prexl, NEN, Irène Bousquet et les persifleurs Fréderic Lecomte, Yann Perol et Sarah Venturi


« Violemment ces inconnus se font proches, comme portant en eux une partie d’eux mêmes, c’est là le commun de l’affaire, c’est là que ce tient l’art, celui de jouer debout à l’unisson, tout un programme ! »


Au rythme aléatoire d’une batterie vrombissante, s’organise ce bordel artistique dans la juste continuation de la première partie de la Soirée Fluxus. Juchés sur leurs échelles et jouissant d’une vue en surplomb sur les actions en devenir, les trois persifleurs Frédéric Lecomte, Yann Perol et Sarah Venturi, orchestrent et commentent les faits des gestes des artistes en liste. Chaque auteur devient l’instrument d’une partition commune : en résulte impacts et incidences sur leur jeu artistique et collectif, préalablement écrit.
Catalyseur de ce projet – une forme d’opéra performé - Frédéric Lecomte choisit Le Générateur comme champ de bataille. Les 9 artistes dans la mêlées, seront-ils se montrer à la hauteur ? Auteurs d’un exploit artistique ?
Dans cette partition commune, chacun joue sa gamme, devenant au fur et à mesure l’instrument de l’autre. Foncer droit dans le mur, aveugler par leurs propres certitudes ou trouver un chemin pour aller de l’avant (de l’art). Il s’agit simplement de regarder où l’on va.

Sarah Venturi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sarah Venturi © Le Generateur

avec le soutien de
gentillyVal de marneIle de France

 

 

/Telecharger le programme en version pDF