Ludovic Burel

Le Score était presque parfait

– Conférence en image

Le Générateur

Samedi 23 octobre à 14h30

 


Le « Score était presque parfait » est une variation sur le thème de la partition-notation (score, en anglais) en performance et danse contemporaine. Un jeu de marabout-bout de ficelle conceptuel organisé autour des notions de plan, de ligne et de point pour reprendre à l’envers, façon palindrome, les mots d’un autre. Chose que Ludovic Burel fera beaucoup, durant cette intervention, que de reprendre les mots et les images d’autres auteurs, en les modulant-démodulant, au risque de les mésinterpréter, de les méciter (misquoting) même.

 

Ludovic Burel est artiste, curateur, enseignant et éditeur.
De 2000 à 2005, il co-assure la direction artistique de la revue de culture politique « Multitudes ». En 2002, il cofonde la revue Page sucker et, en 2006, les éditions it: (www.readit.fr). En 2007, il est l’un des organisateurs de dddaaa (www.erba-valence.fr/dddaaa), un colloque international et une exposition sur le design graphique présentés à l’École des beaux-arts de Valence et au Lux, Scène nationale de Valence.


En 2010, de Points de vue, forme de l’édition contemporaine, un salon de l’édition  indépendante présenté à l’École des Beaux-arts de Lyon. Ses recherches les plus récentes portent sur la relation de l’image et du texte imprimés, ainsi que, plus généralement, sur les processus de publications au sein d’une économie postfordiste.
Ludovic Burel vit et travaille à Grenoble.

 

burel images

Le Testament du Dr Mabuse, Fritz Lang, 1933. Alphabet anthropomorphique, Peter Flötner, 1540