Viviana Moin

Madame Gonzales au Piano

– Performance

Le Générateur

Dimanche 10 octobre à 18h

 

« Depuis quelques années, je développe un travail de performance solo à partir de textes autobiographiques qui alternent avec des danses quelque fois sublimes, quelques fois ridicules et pitoyables, à mi-chemin entre la transe et le show, parce que la frontière entre les deux est floue. Et c’est précisément du flottement des frontières qu’il s’agit le plus souvent : entre le vrai et le faux, la vie et la mort, l’amour et la haine.
A travers “Madame Gonzales au piano”, il s’agit de voir ce qui il y a de l’autre coté, pour le plaisir de passer la frontière, à la recherche d’un goût différent. Voyager. Et recommencer toujours par d’autres moyens...  Besoin de voir ce qu’il y a de l’autre coté, derrière les choses, derrière les gens, derrière la peau, cette limite qu’il nous faudra franchir pour ne plus être soi et devenir un autre. Assister à une transformation.
Dans mes performances, j’aime porter des robes empruntées à des reines mortes, des personnages mythologiques, fantômes et divas improbables. Pour “Madame Gonzales au Piano”, celles-ci sont confectionnées avec la complicité d’Ophélie Estève, à partir de matériaux qui vont du bâton fluorescent au grattoir de vaisselle métallique. » 

Viviana Moin est danseuse et performeuse.  Elle a travaillé pour les compagnies de Jérôme Bel, Christophe Haleb, Ayelen Parolin, Kataline Patkai, participé au Jeux W de Joris Lacoste et Jeanne Revel, et créé deux performances avec l’artiste finlandaise Mimosa Pale. En 1999, elle fonde l’association Léa P. Ning et en 2005, monte un duo avec Alexandre Théry. Suivront « Billy », « Le Roulé boulé croate » et la série « Madame Gonzalez ».


Viviana Moin est née à Buenos Aires, elle vit et travaille à Paris.


http://leapning.blogspot.com