Antoine Capet
& Frédéric Xavier Liwer

Geometric Youth

– Performance

Les Salaisons

Samedi 16 octobre à partir de 17h

 

Le film d’animation « Geometric Youth », coréalisé par Antoine Capet et Frédéric Xavier Liwer, est une adaptation de « Gioventù Geometrica », le premier film d’animation de Liwer. 
À partir d’une série de tatouages créés au cours d’une performance, une séquence de dessins animés est réalisée et intégrée au film. L’animation ne présente aucune durée déterminée, elle sera résolue au fil du temps et en fonction du nombre de participants (le clan des « superficialistes ») aux performances programmées. Chaque séquence, ou performance, est une nouvelle possibilité de partager une action à la fois intime et collective.

 

La pratique artistique de Frédéric Liwer se développe à partir d’un flux de travail issu de la complexité du quotidien en se concrétisant (souvent à travers la pratique de la répétition) sous forme de portrait collectif. Le travail se décline sur toutes sortes de supports : vidéo, diapositive, photographie, dessin, peinture,  performance et  tatouages.
Au travers d’actions simples, ironiques et significatives, il étudie l'influence de l'action performative comme forme sensible de travail où l’artiste et le collectif sont appelés à participer.
Frédéric Xavier Liwer est né à Harfleur en 1980, il est diplômé à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Milan. Il vit à Paris.
http://www.liwer.info/

 

Antoine Capet  et SUPERFICIALISME
Définition : Superficialisme n.m. : Néologisme développé par Antoine Capet pour exprimer l’ambivalence inhérente au tatouage des éphémères dynamiques de groupe (modes...) et du caractère superficiel de la peau. Il désigne un courant néo-loubard formalisé par deux hérésiarques en la matière qui s’inspirent des débuts du tatouage occidental, et des réalisations « home-made » de prisonniers sud-africains et de petits cons white-trash américains.
Terme utilisé pour désigner une démarche à la fois spontanée, intime mais collective, anti-mercantile, et autodidacte. Un rite initiatique récusant tout caractère anodin. Un processus d’identification. Une réaction face au culte de l’artiste-tatoueur, à la médicalisation et au compagnonnage prévalant dans le milieu du tatouage actuel. Un terme définissant un programme se basant sur le « n’importe où, n’importe quoi, n’importe quand ». Un rejeton du DIY s’autoproclamant   mouvement idéologique et artistique. (Karin Kraus)
Antoine Capet est né en 1983, il vit à Paris. Il est directeur de publication et directeur artistique du magazine ENTRISME, fondateur de Superficialisme et codirige le groupe Méditerranée avec David Lemoine, un atelier rock électronique expérimental à destination d’adolescents handicapés mentaux.


www.entrisme.com/ 

http://superficialisme.blogspot.com/   www.myspace.com/ateliermediterranee