Eryck Abecassis & Olivia Rosenthal

Samedi 20 octobre / 19h

Le Générateur

 

Noisindia # 14

Création sonore / Duo multimédia

 

Le projet Noisindia # est né d’une résidence artistique en Inde et au Bangladesh. Trois mois de séjour pour une résidence de recherche artistique sur les ship-breakers et le recyclage des bateaux, afin de préparer un projet de tragédie musicale basé sur le cycle création/usage/destruction. Le compositeur Eryck Abecassis utilise une partie des matériaux sonores et vidéo captés dans les chantiers d'Alang et Chittagong, comme une empreinte “noise“ indienne.

 

Aucun des Noisindia # ne ressemble au précédent. La composition, la vidéo, le mode de représentation évoluent à chaque concert.

 

À l’occasion de Noisindia # 14, l’artiste s’associe à Olivia Rosenthal pour une performance multimédia à voix, combinant flux visuels et sonores. Une première collaboration avec l'écrivaine qui sera aussi l'auteure du texte de la tragédie musicale à venir. Un travail de fissuration.

 

Note d'Olivia Rosenthal :
Comme dans mes précédents textes, je pense utiliser la documentation comme source de rêverie. Je souhaite travailler à la fois sur la vie des ouvriers et des patrons, sur les lieux dans lesquels ils opèrent (ces chantiers sont en effet à ciel ouvert, ce sont de vastes plages séparées du reste du pays par des murs ou des zones interdites) et sur les matériaux qu’ils traitent. Si Eryck Abecassis garde l’idée de composer des univers sonores denses et saturés, je pense travailler sur la ritournelle et la répétition, passer de propos recueillis (à partir d’entretiens avec les protagonistes de ces chantiers) à des réflexions sur la géographie des sites, la nature des matériaux recyclés, la description des gestes et des pratiques, bref procéder par feuilletage et strates, par montage. L’idée est d’écrire un texte qui tienne ensemble une multiplicité de points de vue, un texte moins narratif que polyphonique et poétique.

 

 

Bio

Olivia Rosenthal

Olivia Rosenthal a publié dix récits aux éditions Verticales dont On n’est pas là pour disparaître (Prix Wepler- Fondation La Poste 2007), Que font les rennes après Noël ? (Prix Alexandre-Vialatte, et prix du Livre Inter 2011) et Ils ne sont pour rien dans mes larmes (2012). Sa première pièce de théâtre, Les Félins m’aiment bien (Actes Sud-Papiers), a été créée dans une mise en scène d’Alain Ollivier en 2005. Depuis, elle a écrit Les Lois de l’hospitalité (Inventaire/invention, 2008), mis en scène par Marie Vialle en 2008 (et repris en 2010-2011). Son intérêt pour la part d’oralité que recèle toute écriture l’a conduite à proposer des performances en collaboration avec des cinéastes, des écrivains, des metteurs en scène, des plasticiens et des chorégraphes. Elle a également réalisé des pièces sonores (Viande froide, fruit d’une résidence au CENT QUATRE ou Maison d’arrêt Paris-La Santé, 42 rue de la Santé, 75014 Paris, enregistrée pour le Musée Carnavalet), a écrit un court-métrage de fiction avec Laurent Larivière (Les Larmes), et fait diverses interventions écrites (affichages et fresques) dans l’espace public, autant de manière pour elle de renouveler les formes que peut prendre la littérature.
Olivia Rosenthal est née à Paris en 1965.

 

Eryck Abecassis

Eryck Abecassis s’installe à Paris en 1975 pour y faire des études de cinéma de photographie et de musique. En
1981 il se tourne vers la musique, étudie l'écriture, et plus tard suivra le cursus d'informatique musicale de l'IRCAM.
Son travail, de la scène à l'espace public a pour but d'explorer un style en marge des courants établis, en dynamisant l'écoute. Un regard nourrie d’autres pratiques et modes de représentations. Sa recherche actuelle se nourrie d’un interêt croissant pour une “noise music“ pensée, tant au niveau compositionnel qu' instrumentale (hybridation d’instruments et synthèse sonore). Son travail en espace public se base sur une conception radicalement non-frontale, de grandes formes à grands effectifs amenant le public à traverser la forme sonore (La Vague, Kloch ! Marseille-Poitiers) en passant par des micro-installations urbaines (Escales 5.2, Montréal).
Comme musicien electronique soliste il joue dans de nombreux pays. Il est membre du trio Kernel (Abecassis-Toeplitz-Wendling) Il a également obtenu des commandes de Radio-France, Gmem, Grame, Ina-Grm, État-Français, EMS Stockholm… Ses pièces ont été jouées par les ensembles Accroche-note, 2e2m, le trio Aller-Retour, Insieme, L’Octuor de violoncelle, le trio Èquinoxe, l’ensemble Fa, L’EOC,le Quatuor Diotima, Kernel, Ars Nova. Il à composé également la musique de six long-métrages de fictions et plus d'une trentaine de films documentaires.
Eryck Abecassis est Lauréat du programme Culture France Hors les murs – Médicis 2011. Eryck Abecassis est né à Alger en 1956.

Nosinde14

Eryck Abecassis - Noisindia # © DR

O. Rosenthal

Olivia Rosenthal © Alph.B. Seny