Clyde Chabot

Samedi 20 octobre / 21h

Le Générateur

 

Sicilia

Performance théâtrale

 

Sicilia trouble la frontière entre l’autobiographique, l’autofiction et la fiction. Du vécu à la reconstitution, du réel au fantasme, Clyde Chabot donne ses contours à un passé fugace, qui ne cesse d’échapper tandis que le présent de la situation se fait plus dense et habité. À la fois invité, visiteur et spectateur, chacun sent une impalpable communauté poindre. Presque une fin de repas entre amis où quelqu’un révèle une histoire secrète.
- Mari-Mai Corbel, septembre 2011

 

En quête de racine, Clyde Chabot mène un travail sur l’exil, entre fiction et histoire vécue. Sicilia pose à rebours la question des origines : Pourquoi migre-t-on ?
Qu’est ce qui nous pousse à partir ?
Et nos enfants à rêver de revenir ?
Déracinés, cosmopolites, exilés, la performance théâtrale questionne ces identités à travers une expérience conviviale et participative à l’image de l’exotisme sicilien. Carnet de bord d’un périple réel vers la terre de ses racines, son récit s’évade vers une recomposition imaginée de son identité, qui prend pour appui les vestiges familiaux. L’occasion d’évoquer avec elle son approche sensible de la Sicile qu’elle envisage comme une quête personnelle, celle de la rencontre avec l’autre.

 

Texte, mise en scène et jeu : Clyde Chabot
Regard extérieur : Stéphane Olry

 

Bio

Clyde Chabot

Après des études à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (section service public), un Doctorat à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris III sur Le théâtre de l’extrême contemporain dans la société et le suivi du cursus de l’Unité Nomade de formation à la mise en scène (avec Matthias Langhoff au Burkina Faso et Piotr Fomenko à Moscou), Clyde Chabot a été l’assistante à la mise en scène de François-Michel Pesenti à Marseille.
Elle fonde en 1992 la Communauté inavouable avec laquelle elle met en scène pluiseurs textes de Heiner Müller : Hamlet-machine (2000-2011) ; Robert Pinget : L’Hypothèse (1997) ; Hubert Colas :Stranger than kindness, d’après Temporairement épuisé (1995) ; Yan Allegret : Ils tracèrent des chemins sans direction vers la nuit de leur corps (2003), Face à face : la nuit des corps au Burkina Faso (2001), Un peu de poussière de chair, la nuit (1998-1999) et ses propres textes : Comment le corps est atteint (2005-2006), 2007-2010 Médée(s) : tragicomédie, Le Temps des garçons (2010-2011). Elle a également réuni des textes de Jean-Paul Quéinnec, Frédéric Ferrer et Alain Béhar dans Avancer masqués. Elle développe une installation participative théâtrale et photographique depuis 2003 : Un musée (de théâtre).
Ses dernières créations et installations ont été présentées au Guling Street Theater à Taïpei (Taïwan), à l’Atelier du Plateau à Paris, à la Ferme du Bonheur à Nanterre, à l’Espace Khiasma aux Lilas, à la Kashiart Gallery à Kochi (Kerala, Inde), à Gare au Théâtre et au Studio Théâtre à Vitry-sur-Seine, à la Gare mondiale à Bergerac, aux Bancs Publics à Marseille…
Elle crée en 2006 au sein de la compagnie un Observatoire de la scène expérimentale dans le cadre duquel elle coordonne en 2007 le numéro 184 de la revue Théâtre / Public, Théâtre contemporain : écriture textuelle, écriture scénique. Elle initie en 2007 et 2008 OFF LIMITS / Programmation scénique expérimentale en Ile-de-France en partenariat avec six lieux d’Ile-de-France. Depuis 1998, elle enseigne à l’Université de Bordeaux 3 en tant que metteur en scène associé.

 

La Communauté inavouable

Créée en 1992, la Communauté inavouable est une compagnie théâtrale expérimentale. Ses spectacles mettent en jeu les rapports entre le texte, les acteurs, les spectateurs, l’auteur, les techniciens et le metteur en scène. Il s’agit d’oeuvres processus qui se poursuivent à travers différentes étapes. Ses créations nationales et internationales sont interdisciplinaires (théâtre, installation, vidéo, musique, arts numériques...). Elles portent sur des textes d’auteurs contemporains (Heiner Müller, Robert Pinget, Yan Allegret, Sarah Kane...) ou de Clyde Chabot, également metteur en scène dans la compagnie. Elles sont présentées en France et à l'étranger (Inde, Taïwan, Canada, Suède, Cameroun...). Subventionnée par le Conseil Régional d’Ile-de-France au titre de la permanence artistique depuis 2005, elle est actuellement implantée au 6B à Saint Denis.
Elle développe une ouverture à d’autres artistes dans le cadre de ses créations et de ses ateliers (invitations du chorégraphe Faustin Linyekula, Jean-Pierre Baro et Sophie Renauld en 2010), de OFF LIMITS/Programmation scénique expérimentale (éditions en 2007 et 2008 avec Pascal Rambert, Grand Magasin, Catherine Contour, Joris Lacoste, Frédéric Ferrer, Felix Ruckert…) et d’un Observatoire de la scène expérimentale. Elle a coproduit le numéro 184 de la revue Théâtre / Public, Théâtre contemporain : écriture textuelle, écriture scénique.
Voir le blog