Michaela Meschke

Dimanche 14 octobre à 16h

Le Générateur

+ Dimanche 28 octobre de 16h

Le Générateur


Walkwoman

Performance chorégraphique

 

Avec Coline Bouloy, Claire Briffault, Marie Chassot, Sylvia Gaspari, Laure Joly, Marion Maugein, Ebba Palmstierna, Marthe Ravaut, Manon Gallet et Laetitia Martinucci.

 

En ce dimanche d’octobre à Gentilly, onze femmes font une pause dans leurs vies fébriles pour s’unir. Elles se retrouvent parfois sur une place, dans la rue, dans la ville, aujourd’hui elles ont choisi le hall du Générateur… pour danser.
Les visiteurs s’arrêtent, regardent, sourient, se joignent à elles ou simplement passent leur chemin. Chacune d’entre elles a un lecteur mp3, un walkman, et un casque de musique sur la tête. La danse est silencieuse, c’est l’énergie des corps qui invite les spectateurs à participer à ce moment physique, sensuel et joyeux.


Dans le hall du Générateur, projection sur un monitor TV de films des précédentes performances des Walkwoman.

WALKWOMAN est né d’un désir de rapprocher la danse des gens, en dehors des théâtres et autres lieux consacrés. Les interprètes sont pour la plus part comédiennes. Volontairement, leur danse n’est pas parfaite, mais elle est investie. La recherche porte sur l’interprétation, sur la présence et sur comment créer une œuvre qui se partage.  Comment, sans la musique et sans parler, nous pouvons créer la rencontre avec l’autre. Dire que nos corps sont bien tels qu’ils sont, sans être virtuoses ou parfaits. Dire que la danse est pour tout le monde.
La danse des WALKWOMAN commence de manière imperceptible, jusqu’au moment où elle se déploie en occupant la ville et ses recoins : espaces vastes ou étroits, gares, quais, escaliers, jardins, ponts, quartiers défavorisés et belles avenues… Nous utilisons l’espace urbain pour une manifestation indisciplinée, un rite urbain, pour l’occupation d’un territoire le temps d’une chanson.

Voir plus de photos
Suivre Walkwoman sur facebook

 

Walkwoman est un concept élaboré par la chorégraphe Michaela Meschke, accompagné par Christophe Lavaud, photographe et Wiktoria Szymanska, cinéaste.

Bio

Michaela Meschke

Michaela Meschke se forme en théâtre et danse auprès de Jacques Lecoq, RIDC, Alvin Ailey, Patricia Gatti et s’inspire d’Anna Halprin. Elle complètera sa formation par une Licence de Théâtre (Paris 3) et une Maîtrise en Danse (Paris 8). En 1996 elle crée la Compagnie Moveo et développe un langage de danse théâtre. Plusieurs coproductions ont vu le jour grâce au Centre de Ressources du Danseur, qui œuvre à une sensibilisation des publics défavorisés. Après avoir investi le plateau, la compagnie inscrit aujourd’hui son travail dans l’environnement urbain afin d’entrer en contact avec d’autres publics et aussi de solliciter leur participation. Son intérêt pour le théâtre l’amène à enseigner le mouvement aux comédiens à l’Ecole de Théâtre l’Eponyme et à l’Atelier Théâtrale de Création. Parallèlement, la littérature théâtrale reste un support de création important qu’elle associe volontiers à la danse. Née à Stockholm, Michaela étudie en Italie et en Grèce puis s’installe à Paris.
www.michaelameschke.com

Meschke

Michaela Meschke - Walkwoman © Photo Christophe Lavaud

Meschke2

Michaela Meschke - Walkwoman © Photo Christophe Lavaud