Les 24h de la pArformance

Samedi 17 octobre / 18h > Dimanche 18 octobre / 18h

Les 24h de la pArformance
ou Quoi que tu fasses fais autre chose

24H-performance
Quand un artiste rencontre un autre artiste, qu’est-ce qu’ils se racontent ?
Et bien, pas forcément des histoires d’artistes. C’est parfois en parlant d’autre chose que l’on parvient à dire ce qui nous travaille de l’intérieur. Rien ne vient alors se substituer à la puissance de la rencontre avec ses pairs. C’est l’enjeu de cette expérience collective que nous proposons lors de ces 24h de la pArformance : découvrir des correspondances entre les différents participants, produire des télescopages. Dans le tohu-bohu comme dans le silence, des lignes vont apparaître. Pas de programme préalable, quelque chose qui se construit au fur et à mesure. Une économie de gestes qui produit des éclats, des fulgurances.
À cette occasion, Le Générateur demande à une quinzaine d’artistes qui lui sont familiers d’inviter un artiste avec qui ils se sentent des affinités : l’action de l’un obligeant l’autre à se déplacer. Une invitation à sortir de soi. Ici, nous ferons nôtre la formule de Robert Filliou : « Quoi que tu fasses, fais autre chose ».

Réservez pour les 24h de la pArformance


Les artistes

Sarah Cassenti, Eléonore Didier, François Durif, Lotus Eddé-Khouri & Christophe Macé, Aurore Laloy, David Liver, Mélanie Martinez-Llense, David Noir, Rémi Uchéda, Violaine Lochu, Cyril Jarton, Katalin Patkaï, Biño Sauitzvy

Invitent les artistes

Maya Arbel, Christine Armanger, Jeanne Bathilde, Claire Bergerault, Rebecca Chaillon, Hélène Defilippi, Manon Harrois, Natalia Jaime-Cortez, Didier Julius, Abdelilah Kaddouri, Thomas Laroppe, Julie Larouer, Constantin Leu, River Lin, Di Wang, les étudiants de l’université Paris 8 : Léandre Ruiz, Léa Fagnou, Sophie Paladines, Anissa Mohamed, Océane Manizan, Manon David, Nina Harper, Cyril Combes, les étudiants de l’école supérieure d’art de Bourges (Ensa) : Annely Boucher, Lympia Filippi, Jon Haure-Placé, Jean Bonhoure, Tara Vatanpour, Maëva Tchibinda-Choquet, Claire Bertolotti, Loren Gautier.


Les 24h de la pArformance

Un défi, un challenge physique ?
Non, l’idée des 24h de la pArformance est partie d’une envie simple : celle de rencontrer de nouveaux artistes et de construire une aventure artistique différente. Conçues comme un laboratoire de recherche en mouvement, ces 24h devraient permettre à chacun, artistes et public compris, d’expérimenter un engagement individuel inhabituel car dans la durée ; Intensité de l’écoute, présence accrue, deux conditions qu’appelle la pArformance pour se réaliser pleinement.


FRASQ Programme 2 - copieLes Salons de [frasq]

Temps d’échanges autour de la pluralité des écritures dans la création contemporaine, Les Salons de [frasq] s’ouvrent à la parole et aux contributions en tous genres (littéraires, historiques, philosophiques, performatives). Pendant les 24h, un espace dédié va permettre aux participants d’entrer en résonnance directe avec les actions en cours. Animé par Anne Dreyfus, François Durif, David Liver, Biño Sauitzvy, cette plateforme va convoquer en continuum les artistes des 24h de la pArformance, les intervenants invités et le public.

Une production du Générateur.
Avec le soutien d’Arcadi Île-de- France, dans le cadre du Fonds de soutien à l’initiative et à la recherche.
Dans le cadre de Nemo, biennale internationale des arts numériques Paris/Île de France


Les 24h, mode d’emploi

Vivons pleinement cette pArformance fleuve de 24h !
Pour ce temps de vie inhabituel entre artistes, public et équipe du Générateur, n’oubliez pas duvet et tapis de sol pour quelques heures de sommeil réparateur entre 2 ou 3 performances.
Petit déjeuner offert aux visiteurs « lève tôt » le dimanche de 9h à 11h.
De quoi boire et manger sur place tout au long des 24h et dimanche 18 à partir de midi, brunch participatif ouvert à tous.