Abdelilah Kaddouri

posture 1Abdelilah Kaddouri, né le 15/02/ dans la même année que celle de la chute du mur de Berlin, en territoire berbère, Maroc.
Étudie à l’École Supérieure d’arts en Avignon (E.S.A.A), avec obtention du master II (avec mention). Fondateur du club artistique le F.N.A.C, ainsi que des actions créent lors des séances données dans ce « laboratoire de recherche », Flux-Kata, Socle-ring, etc.

Le FNAC
(Flux-Noble-Art-Club)

Avant de s’appeler F.N.A.C, le club répondait au nom de Flux-Boxing club. Il a été fondé durant ma troisième année en école supérieure d’art en Avignon (2011/2012) en collaboration avec Cyril Jarton (professeur d’esthétique à l’E.S.A.A). Le but de ce club est de promouvoir l’art par la boxe à travers un dispositif amovible ayant la capacité de se déplacer et de s’adapter à n’importe quel univers social.
Durant mes deux dernières années à l’E.S.A.A, j’ai pu avoir l’occasion d’exploiter au maximum mon dispositif artistique, au travers de plusieurs structures extérieur à l’école d’art : centre social « La Fenêtre », C.O.S.E.C « Salle de musculation », Frasq « le générateur » Paris, Festival « Centre Pompidou Paris », Lac de Saint Chamand « Avignon », etc.
Ma profonde admiration à l’égard de Cassius Clay, alias Mohamed Ali, est à la source de mon engouement pour le noble art. Du fait de sa personnalité et de son implication dans des domaines différents de celui de la boxe; art, politique, émission de télévision… Il constitue pour moi un modèle d’activisme.

Le poète-boxeur, Arthur Cravan est aussi une source d’inspiration. Il fait partie de ces électrons libre qui, comme Joseph Beuys, arrive à nous surprendre par leurs charismes et leurs savoir-faire artistique. À travers le FNAC, je tente de m’approprier son credo: «le ring comme moyen d’expression.»

Tout comme ces artistes, je me fixe comme objectif de pouvoir proposer un tout autre outil d’expression artistique, via ce «laboratoire » qu’est le FNAC. Mon club est comme un laboratoire expérimental où se rencontrent les artistes, les boxeurs, les jeunes et les moins jeunes…

Mon engouement pour la boxe me vient de l’endroit d’où je viens.
Mon engouement pour l’art me vient de l’endroit où je vais.

Le Flux-Kata

Le Flux-Kata fait partie intégrante de la pratique du FNAC (Flux-Noble Art Club). Le principe de ces katas est de répondre d’une certaine manière aux principes de la performance artistique, pour en faire des gestes hybrides entre le sport et l’art.

Les gestes conçus sont des gestes du quotidien des personnes qui ont un jour croisé mon chemin part hasard et nous donnent une gestuelle assez atypique, qui par la même occasion apportent aux participants du Flux-kata un retour à son propre automatisme.

(« Le geste est premier dans l’expression de la pensée humaine. » Xu Zhen)