Le Pendule de Mara

pendule de mara

Vendredi 16 octobre  / 20h30

Le Pendule de Mara

Mathieu Sanchez & Sébastien Maillet

Vidéo performance – Manipulation d’objet
Violon – Voix – Électronique

Le Pendule de Mara interroge la place du sommeil, du rêve et du cauchemar.
Au cœur de son insomnie, un personnage hante sa propre chambre en dansant, la transfigure au gré de ses peurs et de ses fantasmes en autant de micro-mondes en mouvement. Par l’échange de données numériques, la manipulation physique et le transfert d’informations dans la matière, un lit, un bureau, un tiroir, une chambre se mettent en mouvement. Golems de toile flottante inter-pénétrable, mus par le souffle de l’air, d’étranges formes humaines accueillent par moment un corps réel. Le corps solitaire devient monstres multiples et l’esprit s’infiltre dans les objets et les interstices de matières inertes…

Réservez pour cette soirée 

 


Images : Mathieu Sanchez
Sons : Sébastien Maillet
Scénographie et lumière : Ydir Acef & David Gallaire
Design textile : Lika Guillemot


 

– À propos de Mathieu Sanchez –

masque-copyMathieu Sanchez développe un travail centré sur l’utilisation performative et directe de la vidéo, une sorte de cinéma archaïque fabriqué in situ à lavue des spectateurs.Il filme et transmet en temps réel les réactions physiques et chimiques de matières conjuguées à la manipulation d’objets rudimentaires. Après une licence de physique, puis diplômé de l’ESEC en cinéma et art vidéo,Mathieu Sanchez se voit confier en 1997 par Pierre Bongiovanni, directeur du CICV Pierre Schaeffer, la conception d’une exposition multimédia internationale. Son travail vidéo s’inscrit rapidement dans l’espace au travers d’installations, et la rencontre avec le collectif japonais Dumb type, marque un tournant dans son utilisation du médium image.

En 2000 il crée avec la chorégraphe Sandrine Bonnet le groupe Le Chiendent avec lequel il va développe un travail vidéo-graphique basé à la fois sur le live, un travail de tournage, de post-production2D-3D et de motion design. Aujourd’hui son travail se partage entre la réalisation de films, d’installations vidéo et de performances live.

www.ma-s.me


– À propos de Sébastien Maillet –

PENDULE MONSTRE 2-viergeSébastien Maillet est violoniste performeur et compositeur électroacousticien. Sa recherche musicale est fondamentalement expérimentale. Elle invite à des réflexions sur les synapses existantes entre la technologie, l’art et la communication. Sébastien joue une musique mixte, urbaine, sensible, en évolution constante pour laquelle il confectionne ses propres violons aux caractéristiques particulières. Naturellement attiré par les arts visuels et plus particulièrement par la vidéo, qu’il expérimente également, Sébastien conçoit la musique comme un flux en lien étroit avec d’autres types de flux. C’est ainsi qu’il compose la plus part du temps en empruntant les passerelles existantes entre l’image et le son. Il cherche à développer le concept d’une démarche de création audiovisuelle, mi-écrite, mi-improvisée destinée à être jouée en public sous la forme d’une œuvre de proximité itinérante.

www.sebastienmaillet.com

 

Mathieu Sanchez et Sébastien Maillet ont présenté Quelques jours avant ou après la fin du monde au Générateur lors de la Nuit Blanche 2013, l’inauguration de [frasq] 2013.


Une production du Générateur.
En co-production avec Le Cube – Centre de Création Numérique,
Anis Gras – le lieu de l’autre et La Norville.
Résidences à Templa Coeli et L’antre Loups.
Avec le soutien d’ARCADI , du DICRéAM et de la Région Île de France.
Dans le cadre de Némo, Biennale internationale des arts numériques – Paris/Île de France.
Plus d’infos sur la biennale Némo : www.biennalenemo.com