Nadia Vadori-Gauthier & Le Corps collectif

Réel Machine

Performance

= CHANGEMENT D’HORAIRE = Vendredi 21 octobre à 21h

Avec : Jeanne Alechinsky, Margaux Amoros, Isabelle Chemin, Stéphanie Dufour, Véronique Dréau, Christophe Gaussent, Gaël Giraud, Lucas Hérault, Arthur Navellou, David di Paolo, Damien dos Santos et Nadia Vadori-Gauthier.

6-Corps collectif-REEL MACHINE_06Machiner c’est vivre, c’est danser l’indicible, et c’est sans doute aussi défaire-théâtre, essayer de « trouer » les images et de les débâtir en les faisant. Ainsiplongés dans des états de transe et de perception modifiée, les 13 performeurs de Réel Machine apparaissent dans leurs disparitions permanentes. Ils tentent de vivre et de danser le vide vibratoire. Dans les interstices entre les images des corps, du monde et de la pensée, ils convoquent les puissances oscillatoires de leurs parts d’incertitude. Ils « machinent » le plateau à travers un dispositif chorégraphique qui leur permet de se connecter à un champ vibratoire qui est matière-énergie. À travers ce dispositif, le Corps collectif expérimente, s’aventure, machine à la façon Deleuze-Guattari. Il compose avec un inconscient assignifiant, qui bourgeonne, pulse ou flambe et qui dans son mouvement produit un champ d’expériences partageablesavec tous.

Il machine aussi des fragments d’écritures automatiques et de textes de Lucrèce, Deleuze,Bergson, Guattari, Artaud, Garcia Lorca, Nietzsche, Novarina, Kafka.

Nadia Vadori-Gauthier

Réservez pour la soirée du 21 octobre

Pendant toute la soirée, Aurore Laloy sera le public du public avec sa performance de poésie et écriture « Poésie de l’Origine« 


Le Corps collectif

1-Corps collectif-REEL MACHINE_07Le Corps collectif est un laboratoire de performance, composé de 13 performers-chercheurs.

Le Corps collectif : Jeanne Alechinsky, Margaux Amoros, Isabelle Chemin, Stéphanie Dufour,Véronique Dréau, Christophe Gaussent, Gaël Giraud, Lucas Hérault, Arthur Navellou,David di Paolo, Damien dos Santos, David Sire, Nadia Vadori-Gauthier.
Chorégraphe : Nadia Vadori-Gauthier.

Le principal enjeu de nos recherches est avant tout relationnel : connecter, entrer en résonance, habiter les intervalles entre une chose et une autre, une personne et une autre, comme lieux de transformation et de rencontre potentielles. Il s’agit de contribuer à questionner et à repenser les notions de corps, d’image du corps, d’image scénique et de proposer des alternatives à la représentation, système dominant de nos sociétés contemporaines qui peut tendre à nous séparer de nous-mêmes, comme de la vie.

Notre travail se base sur l’exploration très spécifique de modalités de perception et d’états modifiés de conscience. Nous composons avec un champ énergétique-vibratoire au sein duquel nous nous intéressons davantage aux flux d’énergie, aux charges intensives (énergie, émotion, rythme, inconscient, affect…) et aux potentialités de prise de forme, qu’aux formes elles-mêmes.

Les propositions performatives et chorégraphiques que nous générons sont par conséquent continuellement transitoires, elles se dissolvent, se fissurent, implosent, fondent ou tremblent.

En savoir plus sur le Corps collectif

Quelques vidéos de Nadia Vadori-Gauthier et du Corps Collectif


À voir aussi le 21 octobre

L’Origine Du MondeCatherine Froment / Performance
Poésie de L’OrigineAurore Laloy / Poésie – écriture