Florent Audoye

Faire rêver, c’est un métier

Performance – Spectacle

Dimanche 9 octobre à 17h

AudoyeFlorentFRCUM2016« (…) le music-hall est la forme esthétique du travail »
Roland Barthes, in Mythologies (1957)

Pour Florent Audoye, le music-hall et l’esthétique de la revue, formes frivoles et hybrides par leur mélange de théâtre, de musique et de danse, représentent une source d’inspiration particulièrement vivifiante. Faire rêver,cest un métier explore les liens qui unissent (ou opposent) les arts visuels et les artifices du spectacle vivant. Par des références afférentes à la culture populaire et à l’enchaînement d’actions féeriques, bureaucratiques ou burlesques, sa performance est l’aboutissement de recherches transversales liées au travail, à l’administration, à la hiérarchie et aussi à la question du genre.

À noter : Le public est invité à suivre la procession menée par l’artiste-performeur de la station « Gentilly » du RER B jusqu’au Générateur. Rendez-vous au RER station « Gentilly » dimanche 9 octobre à 16h50 ! Départ à 17h. Diffusion vidéo du parcours en direct dans l’espace du Générateur à partir de 17h.

Réservez pour la soirée du 9 octobre


Florent Audoye

Par sa production plastique et performative, Florent Audoye développe des recherches critiques, théoriques et conceptuelles traversées par les thèmes du travail, de la bureaucratie ou encore du genre.
Son travail a été exposé au 58ème Salon de Montrouge en 2013 et dans divers lieux alternatifs de la proche banlieue parisienne (La Générale en Manufacture à Sèvres, CAC La traverse à Alfortville, l’Amour à Bagnolet, etc. Développant un travail volontairement transdisciplinaire, Florent Audoye collabore régulièrement avec des artistes performeurs, des vidéastes, des acteurs et des danseurs chorégraphes.

« Le travail de Florent Audoye est parcouru par des interrogations essentielles sur les systèmes de codification qui régissent nos vies et nos rapports à l’institution. Ce travail critique, théorique et conceptuel prend pour autant, notamment dans son travail de dessin, une forme très poétique, mais aussi, notamment dans son travail de performance, une forme extrêmement vivante et humoristique. »
Eva Barois De Caevel, 2016

En savoir plus sur Florent Audoye
Florent Audoye en vidéo


À voir aussi le 9 octobre

VerdictThibault Theyssens / Performance
Micro-événement n°49 /Space Oddity – L’artiste dans son studio Tsuneko Taniuchi / Performance