Tsuneko Taniuchi

Micro-événement n°49 /Space Oddity – L’ artiste dans son studio

Performance

Dimanche 9 octobre à 19h

Thursday_050 Taniuchi webAvec la participation de Stan Briche, Léonard Cadillat, Eugénie Dal Molin, Richard Dumy, Martins Mickael, Héléna Sampaio van Riemsdÿk, Léa Surya Diouf, Lilith Vardanyan, Mayumi Watanabe, Kay Zevallos Villegas et les étudiants de l’ENSAPC : Jeanne Jougleux, Hélène Laporte-Bisquit, Yolanda Mija, Jisoo Yoo.

Fin défi que celui d’installer au Générateur son propre studio. Tsuneko Taniuchi le relève sans esbroufe, dans une relation sensible au public, pour expérimenter la plasticité de la performance et repenser la créativité artistique contemporaine. Avec la collaboration d’une dizaine de jeunes artistes qu’elle réunit pour l’occasion, Tsuneko Taniuchi montre ce qui se passe dans son atelier avec une série d’actions dévoilant les étapes de répétitions précédant son travail : écrits, drawing, makeup, costumes, objets. L’art à la lisère de la vie ou vie à la lisière de l’art, la limite se pose.

Cette proposition a particulièrement été influencée par les œuvres et la pensée d’artistes, écrivains et philosophes à l’instar de Chantal Akerman, David Bowie, Angela Davis, Anne Teresa De Keersmaeker, Didier Eribon, Jim Jarmusch, Elfriede Jelinek, Achille Mbembe, Heiner Müller, Bruce Nauman, etc.

Réservez pour la soirée du 9 octobre

En partenariat avec l’École Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy (ENSAPC).
© Tsuneko Taniuchi 2016. Photo © Atsushi Nakamichi / Nacasa & Partners Inc.


Tsuneko Taniuchi

Tsuneko Taniuchi est née à Hyogô, Japon. Elle vit et travaille à Paris depuis 1987.

Friday_011 taniuchi webEn 1995, elle créé le concept « Micro-événement ». Cette formule artistique, mise au point par l’artiste, repense les relations entre le spectateur, l’œuvre et l’artiste.
«Le micro-événement est une sorte de plateforme marquée par la volonté d’être au même niveau que le public. Je sollicite son engagement en le conviant à participer à une expérience. Il s’agit de construire des événements au niveau individuel, des actions ciblées. La notion de «micro» c’est par opposition à «macro». Les micro-événements questionnent toujours la limite entre la réalité et l’art. Il s’agit donc de bousculer le réel, les traditions, les représentations, détourner les codes.» (Tsuneko Taniuchi)

L’œuvre de Tsuneko Taniuchi aborde principalement la question des limites, celles entre l’art et la réalité, mais aussi celles qui traversent la multiplicité des identités, qu’elles soient sexuelles, sociales ou culturelles.
Le travail de Tsuneko Taniuchi a été largement exposé dans le monde notamment en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Elle est également intervenue lors de manifestations internationales. (la Force de l’art au Grand Palais, Paris en 2009 et 2006, la Biennale Liverpool, Liverpool, 2004.)

En savoir plus sur Tsuneko Taniuchi

© Tsuneko Taniuchi 2016. Photo © Atsushi Nakamichi / Nacasa & Partners Inc.


À voir aussi le 9 octobre

VerdictThibault Theyssens / Performance
Faire rêver, c’est un métierFlorent Audoye / Performance – Spectacle